I love New York

J’aime New York…

Non, ce n’est pas une ville qui ressemble à un énorme quartier de bourges super clean. C’est pas non plus Time Square avec des lumières et des écrans géants couvrant toute la façade d’un gratte ciel et qui bouffe en 1 jour de fonctionnement l’équivalant en électricité du PIB d’un pays d’Afrique.

Ce que je veux dire, c’est que c’est loin, très loin, de Las Vegas… Time Square n’est “qu’un” croisement de rues; les trottoirs sont de géantes dalles de béton alignés à la va vite…

Une ville qui doit être définie surtout par ses habitants. Énormément de monde bien sûr (plus de 8 millions d’habitants, 10’200 au km carré), mais surtout une exceptionnelle diversité: 36% des habitants sont nés à l’étranger, environ 170 langues sont parlés à New York. J’entends presque autant parler espagnol qu’anglais dans la rue ! Et cela à l’air de marcher si bien !

Seules de monstrueuses limousines à coté d’un bon nombre de SDF (certains ont gardés leur sens de l’humour, comme sur cette affiche lue hier: “Donation needed for beer research”), ou de bâtiments habités illégalement (hmm…) viendront noircir mon tableau.

Je n’en suis qu’au début de ma découverte de cette ville. Je ne compte pas m’arrêter là !

Pour plus d’infos sur NYC, visitez Wikipedia.

H-11 (et 7 minutes) » « La fin de l’histoire (bis)